gymnosperme


gymnosperme

gymnosperme [ ʒimnospɛrm ] adj. et n. f.
• 1749; gr. gumnospermos; cf. sperme
Bot. Dont la graine est nue. N. f. pl. LES GYMNOSPERMES. Sous-embranchement des spermaphytes, comprenant des plantes à ovule nu porté par une feuille fertile. conifère. Sing. Une gymnosperme.

gymnosperme nom féminin (grec gumnospermos, dont les graines sont nues) Plante à graines (spermaphyte), dont les ovules, puis les graines, sont portés sur des écailles plus ou moins ouvertes et non dans un fruit clos. (Les gymnospermes constituent un sous-embranchement, presque uniquement formé, de nos jours, par les conifères : pins, cyprès, genévriers, etc.)

⇒GYMNOSPERME, adj.; GYMNOSPERMES, subst. fém. plur.
BOTANIQUE
I. — Adj. Qui appartient à la gymnospermie (cf. Ac. 1835, 1878). Plante gymnosperme.
Emploi subst. fém. Une Gymnosperme anémophile, le Pin sylvestre, dont un seul bouquet floral mâle fournira plusieurs centimètres cubes de pollen (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 497).
II. — Subst. fém. plur. Sous-embranchement des végétaux phanérogames comprenant toutes les plantes dont l'ovule est à nu :
Gymnospermes (à graines nues). Dénomination des végétaux dont les graines, au lieu d'être protégées par des enveloppes particulières, sont tout à fait découvertes, par conséquent directement soumises à l'influence du pollen.
CARRIÈRE, Encyclop. hort., 1862, p. 266.
REM. Gymnospermien, -ienne, adj. Qui appartient à ce sous-embranchement de végétaux. Type gymnospermien (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 764).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. 1835 et 1878. Étymol. et Hist. Ca 1774 (ROUSSEAU, Dict. de botanique, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, p. 1232). Empr. au gr. « dont les graines sont nues, non enveloppées », par l'intermédiaire de gymnospermie.

gymnosperme [ʒimnospɛʀm] adj. et n. f. pl.
ÉTYM. XVIIIe, Rousseau, Dict. de botanique; grec gumnospermos, de gumnos « nu », et sperma « semence ». → Sperme.
1 Bot. Dont la graine est nue.
2 N. f. pl. || Les gymnospermes : sous-embranchement des phanérogames, comprenant des plantes à ovule nu porté par une feuille fertile. Conifère, gnétacée.Au sing. || Une gymnosperme.
tableau Les grandes divisions en botanique.
CONTR. Angiosperme.
DÉR. V. Gymnospermie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gymnosperme — Gymnospermes Gymnospermes …   Wikipédia en Français

  • GYMNOSPERME — adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des plantes qui appartiennent à la gymnospermie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Gymnosperme — Gym|no|spẹr|me, die; , n [zu griech. gymnós = nackt u. spätlat. sperma, ↑Sperma] (Bot.): Nacktsamer …   Universal-Lexikon

  • gymnosperme — (ji mno spèr m ) adj. Terme de botanique. Qui appartient à la gymnospermie.    S. f. Graine nue et paraissant dépourvue d épisperme. ÉTYMOLOGIE    Gymno...., et du grec, graine …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gymnosperme — Gym|no|sper|me die; , n (meist Plur.) <zu ↑gymno... u. gr. spérma »Samen«> nacktsamige Pflanze (deren Samen nicht von einem Fruchtknoten umschlossen sind; Bot.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • Gymnosperme — Gym|no|spẹr|me, die; , n (Botanik nacktsamige Pflanze) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • GYMNOSPERMES — Les Gymnospermes sont des arbres ou des arbustes à feuillage toujours vert, à l’exception de quelques genres à feuillage décidu (mélèze, cyprès chauve de Virginie), bien représentés par les Conifères dont on connaît la valeur économique et… …   Encyclopédie Universelle

  • Gymnospermae — Gymnospermes Gymnospermes …   Wikipédia en Français

  • Gymnospermes — Gymnospermes …   Wikipédia en Français

  • Gymnospermes — Gymnospermes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.